Nos services banner

Plusieurs raisons justifient l’attractivité des investissements étrangers vers le Maroc par rapport aux autres pays du continent:

  • Infrastructures aux standards internationaux : le Maroc s’est doté d’infrastructures routières et logistiques dignes des pays européens. Le port de Tanger-Med, bordé par une zone franche d’activités industrielles et logistiques devient une référence en méditerranée. Le réseau des autoroutes marocaines est long de 1.792 km, c’est le plus dense réseau autoroutier en Afrique du Nord. Renault-Nissan a été l’un des industriels avant-gardistes en la matière, puisque l’usine du constructeur franco-nippon, installée depuis 2012, produit en moyenne près de 350.000 véhicules par an. ;
  • Un pionnier en matière d’énergies renouvelables : Avec la plus grande station solaire au monde et des parcs éoliens gigantesques, le Maroc est à l’avant-garde africaine en matière d’énergies renouvelables. Conscient de l’avenir prometteur des sources d’énergie verte, le Maroc a hissé en priorité le développement des énergies renouvelables sur l’ensemble de son territoire pour porter leur part à 42% de la capacité totale à l’horizon 2020.Stratégies sectorielles ambitieuses à même d’assurer une croissance économique forte, durable et créatrice de richesses, mises en place par les pouvoirs publics ;
  • Compétitivité des coûts : charges salariales et fiscales réduites, coûts à l’export compétitifs ;
  • Une stabilité rare: Dans une région minée par les incertitudes sécuritaire et des contextes politiques vacillants, le Maroc fait office de refuge pour les investisseurs. D’ailleurs, il s’agit du pays qui draine le plus d’IDE (investissements directs étrangers) en Afrique du nord. Avec une croissance moyenne de 4% et une inflation maitrisée à 2%, le contexte socio-économique semble particulièrement propice au commerce et à la coopération.

En plus des exonérations fiscales octroyées dans le cadre du droit commun, la réglementation marocaine prévoit des avantages spécifiques d’ordre financier, fiscal et douanier accordés aux investisseurs dans le cadre de conventions ou contrats d’investissement à conclure avec l’Etat dans la condition de répondre à certains critères spécifiques. Ces avantages sont présentés ci-dessous :

Le Maroc a par ailleurs défini un ensemble de stratégies sectorielles dans les secteurs clé de croissance du Royaume, notamment l’agriculture, le tourisme et l’industrie.

Aussi, le Maroc continue à déployer ses efforts quant à la création d’un cadre attractif à l’investissement à travers l’amélioration du climat des affaires et la consolidation du partenariat entre les secteurs privé et public, la réforme de la loi cadre 18-95 formant la charte de l’investissement et le suivi des projets d’investissements en difficulté et l’amélioration de la gouvernance.

4

africa

b2